Demo

Intention artistique

Alice au pays des merveilles est un objet artistique de mesures pour expliquer, et sans doute atténuer, les quelques démesures de Lewis Carroll. Ce grand écart ; les divagations de l’auteur laisse une ouverture béante à l’interprétation des 12 chapitres d’Alice. L’envie de se faufiler entre ces intervalles, d’enjamber le seuil de ces portes et d’imaginer entre les lignes, flèche la direction artistique de notre travail. Nous nous engageons dans une version déraisonnable de ce conte en « acclimatant Alice à la rue » avec des moyens raisonnables ; qui s’adresse toujours aux adultes et futurs adultes, qui schunte une distribution à rallonge, un décor fantastique par moultartifices (théâtre d’objets, bruitage, inter-activité permanente, auto-dérisions assumées, …). Le tout dans une succession d’évènements, de sons, de faits raccords. Son oeuvre inspirée d’esprits enfantins pour dénoncer des faits d’adultes « l'oblige sans aucun doute » à conclure par une saine morale. Mais bien que notre principale potion d’inspiration ressuscite des tréfonds de notre enfance ; une fois croisée/accouplées d’idéaux et phantasmes d’un 13éme chapitre, rien ne nous laisse présager de la fin de cette adaptation.